Mise à jour : 24 septembre 2014

Mentalist (2008)

Mentalist

4 /5 3 votes

Partager

Publicité

Mentalist: Synopsis

L'unité des crimes majeurs du California Bureau of Investigation (CBI), enquête sur des crimes, avec l’aide de Patrick Jane, consultant pour le CBI, utilisant ses facultés de mentalisme.

Patrick Jane possède un sens très fin de la psychologie et de son mental. Il ne s'agit pas d'un pouvoir car il a aussi été magicien. Sa carrière de médium lui a aussi permis d'avoir des connaissances en matière d'analyse psychomotrice. Tous ses talents rassemblés lui permettent d'être un mentaliste, ce qui lui vaut d'être également un manipulateur très efficace pour résoudre les enquêtes.

Cependant, c'est sur le cas singulier de John le Rouge, un tueur en série qui signe ses homicides par un smiley dessiné avec le sang de ses victimes sur les murs, que se centre leur attention. John le Rouge a tué la femme et la fille de Patrick Jane qui, autrefois, se faisait passer pour un médium et s'était moqué du tueur…

1 vote jean_dalessandro Ajouté par Jean_dalessandro

Vous ne pouvez pas voter pour votre propre rédaction

Votre vote à été modifié

Votre vote a été pris en compte

Vous avez déjà voté pour ce synopsis

  Une erreur inconnue est survenue, veuillez contacter le support pour plus de détails.

  0   0 Signaler un abus Avis critique : Mentalist
Posté le 31/01/2015 à 12:13 Vous devez être connecté Vous avez déjà émis votre avis Message envoyé!

Au début, j'ai aimé. Avec cette sensation que la série reproduisait un peu la magie des Simon Templar. Ce type de héros bourré d'humour, faussement détaché, les beaux décors, le suspense...

Mais.

Après quelques épisodes, j'ai dû convenir d'une chose étrange : le créateur de la série, qui s'était rendu célèbre par une vraie grande série (Rome, je crois), avait en fait louvoyé, se perdant dans le registre de la série formatée grand public. On était pas dans le haut de gamme prôné par BeTV/Canal/Arte mais dans le niveau TF1/RTL.

Une série sympa mais conventionnelle. Pas inspirée mais bâtie selon des recettes. Sans envergure.

Au frond, la TL de papa ou de grand-papa, du temps où la TL créait du bas de gamme au niveau artistique par rapport au cinéma. Avant Twin Peaks, Sopranos, The Wire, Six Feet Under, Oz... ces mythiques productions qui ont bouleversé le rapport de force ciné/TL. Répondre

Répondre à la critique

Cette réponse n'a pas été ajoutée

Le contenu proposé est trop court (60 caractères minimum)

  Votre répondre a bien été ajouté

Rafraichissez la page pour voir les changements effectués

Rafraichir la page

Casting: Mentalist

Connectez-vous pour éditer les champs

Aucune donnée ou modification à traiter
Veuillez entrer ou sélectionner une valeur