Mise à jour : 13 novembre 2017

Les Grandes Espérances (1946)

Les Grandes Espérances

4 /5 5 votes

Partager

my Ajouté par My
Website

Publicité

Les Grandes Espérances: Synopsis

Dans un cimetière, le jeune héros, Pip, est menacé par Magwitch, un forçat évadé, violent et désespéré , qui lui réclame la nourriture et une lime afin de se libérer de ses chaînes.

Pip est conduit ensuite dans la maison délabrée de Melle Havisham. Aigrie et décatie, celle-ci fut jadis abandonnée par son fiancé au cours du banquet de noces.

Toujours vêtue de lambeaux de sa robe de mariée, elle veille sur les restes poussiéreux et pourrissants de ce repas fatal.

Son lugubre dessein est d’utiliser sa pupille, la belle Estella pour se venger de la gent masculine, y compris de Pip qui est tombé amoureux de la jeune fille.

Grâce à un mystérieux bienfaiteur, Pip partage un appartement avec Herbert Pocket. Il devient snob et est persuadé que Melle Havisham est sa bienfaitrice et qu’Estelle lui est promise.

Aucun vote my Ajouté par My

Vous ne pouvez pas voter pour votre propre rédaction

Votre vote à été modifié

Votre vote a été pris en compte

Vous avez déjà voté pour ce synopsis

  Une erreur inconnue est survenue, veuillez contacter le support pour plus de détails.

Proposer un synopsis

Les Grandes Espérances: Contexte de tournage

La première adaptation par David Lean d’un roman de Charles Dickens, avant Oliver Twist en 1948, fait suite aux succès de Brève Rencontre et de L’esprit s’amuse.

Arborant ce chef-d’œuvre de la littérature comme une tâche cinématographique dans tous les sens du terme, Lean explore et exploite le large éventail émotionnel du récit qu’il transforme en un étonnant voyage visuel. Il en résulte une très subtile adaptation littéraire et l’un des meilleurs films britanniques.

Les Grandes Espérances se rapproche par certains aspects du film d’horreur. Le prologue se déroule dans un marais menant à un cimetière abandonné. Lean, qui avait une idée très précise de ce qu’il souhaitait, tenait tant à cette ouverture qu’il remplaça le directeur de la photo initial, Robert Krasker, par Guy Green.

Certains déplorent que Mills (alors âge de 38 ans) ne corresponde pas au personnage qui, dans le roman allait sur ses 21 ans.

Certaines scènes sont un pur plaisir, comme la visite de Pip à l’assistant de son avocat, Wemmick, dont il fait la connaissance du père légèrement sénile. Cette scène drôle est accessoire, mais reste dans les mémoires tant elle réchauffe le cœur et libère une bouffée de charme dickensien.

Les Grandes Espérances n’a rien perdu de sa grandeur ni de son émotion.

Classé cinquième par le British Film Institute sur la liste des meilleurs films britanniques de tous les temps.
Son ambition, sa conception et sa cohérence en font la meilleure adaptation cinématographique d’un œuvre de Dickens.

Aucun vote my Ajouté par My

Vous ne pouvez pas voter pour votre propre rédaction

Votre vote à été modifié

Votre vote a été pris en compte

Vous avez déjà voté pour ce contexte de tournage

  Une erreur inconnue est survenue, veuillez contacter le support pour plus de détails.

Proposer un contexte

Casting: Les Grandes Espérances

Connectez-vous pour éditer les champs

Aucune donnée ou modification à traiter
Veuillez entrer ou sélectionner une valeur