25 avril 2016

Interview exclusive de Wim Willaert - Wim est Win!

Interview exclusive de Wim Willaert - Wim est Win!

Partager

Interview exclusive de Wim Willaert - Wim est Win!


"Je suis un homme qui vit sur le monde".


Dans le vif du sujet :
MR. : Vous êtes présent dans un film francophone "Je suis mort mais j'ai des amis", vous recevez un "Magritte du Cinéma" catégorie "Meilleur Acteur" de Guillaume et Stéphane Malandrin., la veille vous recevez le prix "Machin" catégorie "Le flamand de service".  Wim est Win...
Un peu plus en avant : Bayard d'Or du Meilleur Acteur pour le film "Quand la mer monte" de Yolande Moreau lors du F.I.F.F., Ensor du meilleur acteur pour "Offline."


WW. : Je suis à la fois un anarchiste qui passe les clôtures linkusitques...non sorry j'ai pas pris ma pilule de français ce matin, "linguistique ", et un acteur qui aime les professionnels de notre 7 ème art, un drapeau pas une langue.


MR : Vous souhaitiez ajouter un mot sur votre reconnaissance aux "Magritte du Cinéma Belge 2015"?
WW. Oui , ma copine m'a dit que je n'ai pas tout dit lors des remerciements. Ce prix, le "Magritte du meilleur acteur" , est le "prix de l'amour". J'aime les gens qui font du cinéma au nord comme au sud. J'ai la chance d'être dans la "supériorité de la langue".


MR. : Avez vous l'opportunité de visionner des films belges francophone ?
WW. : Oui, je regarde Louis de Funès, Lino Ventura mais.... c'est français, pas belge. Les films francophones ne sont pas assez programmés en flandre et pourquoi??


MR.:  Quel type, quel genre de film vous aimez ?
WW. : Cinéma de niche, d'auteur avec des passionnées, des vrais réalisateurs qui pensent au public avant leur nom.


MR. : Que détestez vous dans le cinéma ou la vie ?
WW.:  La guérilla des langues, le cinéma en Belgique peut très marcher sans "je" ou "ik" mais le cinéma belge. Dans la vie, je ne comprends pas les gens d'extrême droite qui se disent bien pensants (rire) les extrêmes ne sont pas bonnes mais la droite encore minder...allez... moins (rire).


MR. : Vos projets?
WW. : J'ai des projets de scénaristes qui écrivent un rôle pour moi j'attends. Je joue dans un film français qui sortira en avril "Marie et les Naufragés" réalisé par Sébastien Betbeder, sortie fin avril 2016. Je tourne également une série télé pour la VRT.


MR : Justement, comment abordez vous vos rôles de composition ?
WW. : Je suis Wim, comme je suis, sans prétention juste une personnalité que je colle à mon personnage. Etre vrai, authentique.


Michel RUBAY
Chroniqueur Cinéma